Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Mina Caroyez, étudiante en médecine, transforme les Playmobil® en œuvre d’art !
Nouvelle

Mina Caroyez, étudiante en médecine, transforme les Playmobil® en œuvre d’art !

Elle est la lauréate du prix du jury du concours organisé en marge de l’exposition photo « L’Eau » du Confluent des Savoirs au Business & Learning Center. « Pression Hydr’Eau’Plastique », c’est le nom que Mina Caroyez a donné à son œuvre. Ne manquez pas sa photo insolite, ainsi que toutes celles proposées dans cette exposition. Celle-ci se tient jusqu’au 31 mars prochain. Rencontre avec l'étudiante de BAC 3, qui a accordé une interview à l'issue de la remise des prix.

Mina, qui es-tu ?

J'ai 22 ans et je suis actuellement en 3ème année de médecine à l'UNamur, et sans surprise, comme la plupart des participants au concours, j'adore la photographie.

Comment a débuté ta passion pour la photographie ?

J'ai commencé la photographie en autodidacte. Ma maman m'a offert mon premier appareil photo pour mes 16 ans. C'était un appareil compact et basique, donc muni d'un petit capteur, mais cela m'a permis de faire mes premiers pas en photo. Depuis lors, je photographie tout ce que je vois, et surtout tout ce que je trouve assez beau, esthétique, pour être mis en boite. ,Il y a un peu plus d'un an, j'ai eu la chance d'acquérir un appareil reflex « full frame » et un bon objectif, ce qui m'a permis d'entrer de pleins pieds dans le monde de la photographie. Entre temps, j'ai fait quelques petites formations.

Pourquoi prends-tu des Playmobil® en photo ?

Je vous répondrais que, d'un, je suis une grande enfant qui adore ça, et ensuite, je cite Mme Nollevaux, mon professeur d'anatomie pathologique qui disait : « Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les gens, ça a tendance à faire ce que ça veut, et à avoir une vie propre ». L'avantage des Playmobil® est que justement, ils sont là quand j'ai besoin d’eux, ils ne rechignent pas à prendre des poses particulières, et surtout, on peut les mettre n'importe où sans qu'ils n'aient peur de faire des taches sur leurs vêtements. Donc quand j'ai  vu  que  le Confluent des Savoirs organisait un concours photo, j'ai sauté sur l'occasion. De plus, le thème me parlait vraiment, et me permettait de concilier deux de mes passions : la science et la photographie.

Et pourquoi un enfant et un chien ?

Le choix de l'enfant et du chien comme personnages principaux vient du dernier message que je voulais faire passer : « L'eau est essentielle à la vie, pour les humains, comme pour les animaux. Elle nous baigne chaque instant. »

Souhaites-tu faire passer un message pour conclure ?

Je terminerai par les remerciements. Je remercie tout particulièrement le Confluent des Savoirs, pour l'organisation impressionnante dont ils ont fait preuve, et dont ils font preuve tout au long de l'année, au rythme des différentes expositions. Je les remercie également pour la mise en place de ce concours, qui m'a permis, mais qui a permis aussi à tous les participants de faire connaître un petit bout de leur univers au grand public. Je trouve cela très important. Je remercie plus largement l'UNamur, ce formidable lieu de sciences, de culture, de recherche et surtout d’échange. Elle me manquera lorsque j'irai en master. Je remercie également ma maman, qui, en m'offrant mon matériel, me permet d'exercer ma créativité.

 

Propos recueillis par le Confluent des Savoirs

Découvrez plus de réalisations de Mina Caroyez sur https://flic.kr/ps/36YKym

 

 

Contact : Confluent des Savoirs - 081/72.55.30
Plus d'info : http://cds.unamur.be/
Partager :